Forum RPG basé sur Saint Seiya
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bogus de Hel en devenir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bogus
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Bogus de Hel en devenir.    Sam 27 Oct - 16:56

Vous:

En quelques mots: Salut à toutes et à tous Wink
Je suis l'un des admin du fofo, et ai un peu d'expérience dans les forums de rp (rien que sur saint Seiya, j'ai du participer à 5 forums). Sinon, je suis un gars de 30 ans qui a toutes ses dents, malgré mon addiction au kendo.

Personnage:

Nom Prénom (et éventuellement surnom de votre perso): Bogus

Particularité: Sans son armure, tout ce qui est dénué de cosmos autour de Bogus tombe malade.

Description physique de votre personnage:
Bogus est un jeune homme de dix-sept ans. Ses yeux verts sont encadrés par une chevelure noire soyeuse qui lui arrive à hauteur d'épaule. Sa peau, si pâle qu'elle parait translucide, recouvre une musculature plutôt moyenne. Son visage fin est sans défaut, et aux oreilles plutôt pointues. Ses mains sont pourvues de doigts longs et fins, qui semblent d'une effarante fragilité.
Tout en lui inspire un corps en mauvaise santé. Haut d'un mètre quatre-vingt, Bogus est très fluet, malgré sa voix de stentor.

Description de la mentalité de votre perso:
Bogus est une personne si simple qu'il en devient complexe. Son amour de la liberté est sa raison de vivre, son but. À ses yeux, nul homme ne devrait subir son destin, mais plutôt le forger. Nul être vivant, mortel ou immortel, ne devrait pouvoir dicter sa conduite à autrui.
En ce sens, il est un fervent ennemi de l'ordre et de la loyauté. L'ordre est pour Bogus un synonyme de dictature hypocrite. Quant à la loyauté, une forme d'esclavage et de manipulation. En revanche, ce n'est pas un anarchiste. L'anarchiste interdit d'interdire. Bogus, lui, se bat pour que tous aient la possibilité de suivre son propre chemin. Cela inclut les règles que l'on s'impose. C'est aussi pourquoi Bogus ne sert pas Loki. Il partage simplement ses objectifs.
Bogus aime apprendre et observer. Peut-être est-ce un reste de son éducation? Quoiqu'il en soit, il prend plaisir à savourer toutes ces petites choses que l'on oublie parfois. Il aime, par exemple, contempler les nuages, ou encore les couchers de soleil. De même, il aime la sensation du vent caressant son visage, comme celle de la pluie ruisselant dans sa chevelure.
En revanche, Bogus n'aime pas le sang. Peut-être à cause de son premier but? Quoiqu'il en soit, il préfère la subtilité à la brutalité.

Camp(s) désiré(s): Je vise le camp de Loki, car j'aime la subtilité, et n'aime pas jouer des persos de l’œuvre original.

Armure désirée: je souhaite endosser l'armure de Hel.

Description de l'armure visée prioritairement:

L'armure est constituée d'une simple étoffe tissée dans du cosmos. Elle fut teintée d'écarlate par les victimes du premier guerrier à l'avoir vêtue et une broderie en or indique le grade du détenteur de l’armure. Cette étoffe recouvre une armure noire forgée dans les âmes impures emprisonnées dans Helfheim. Chacune des plaques est sculptée avec finesse et génie, et l'armure en elle-même laisse une liberté de mouvement inégalable. En outre, le gantelet de sa main droite se termine en griffes acérées.


Histoire de votre perso:

La vingt troisième nuit du mois d’octobre, un évènement des plus marquants allait chambouler les générations à venir. En effet, un éminent chercheur venait de découvrir un vaccin contre la démangite pattibus, une maladie qui avait pour symptôme une démangeaison des pieds pouvant aller jusqu’à rendre fou les porteurs de ce mal. En cette même nuit fatidique, l’artiste de renommée mondiale Alex Pazalouest venait de se défenestrer après avoir pris une dose d’extasie un peu trop forte. C’est d’ailleurs ce qui causa la mort du politicien Umberto Cadavra, qui voulut rattraper l’artiste avec sa tête.

Et, bien sûr, c’est aussi la nuit qui vit naître un étrange enfant. De fait, le nouveau-né était d’une pâleur cadavérique et d’un rachitisme extrême, ce qui, étrangement, le rendait d’une époustouflante beauté. Ses parents eurent tout juste le temps de lui donner un prénom –Bogus- qu’ils moururent. En fait, le bloc entier de l’hôpital succomba à des maladies telles que la malaria, le paludisme, la tuberculose, le cancer et la peste.

C’est peut-être ce qui expliqua que mon éducation fut confiée à des individus tout de plastique vêtus. Au début, ils avaient opté pour m'enfermer dans un scaphandre, mais à peine eurent-ils tentés de me l'enfiler que la combinaison fondit. Un débat s'était ouvert, à cette époque, pour savoir s'il fallait me tuer ou m'étudier. Mais très vite, les scientifiques s'accordèrent à dire que je détenais peut être la panacée. En effet, j'étais contagieux, mais pas malade. D'après eux, c'était parce que mon sang contenait un genre de vaccin universel.

C'est pourquoi, jours après jours, ils tentèrent de prélever mon sang en vain. Les premières années, la seringue ne tenait pas le coup, puis ce fut les plaques de verre. Enfin, ce fut les outils.

Tout au long de leur recherche, les scientifiques m'apprirent, les sciences, à lire, écrire et compter. Ils me donnèrent également un but: celui de guérir l'humanité de la maladie. Au cours de ces années, je ne voyais les personnes qu'en combinaison derrière des vitres blindées. De plus, ces mêmes personnes changeaient régulièrement, ce qui m'empêchait de me familiariser avec eux, tant et si bien qu'il m'était difficile de me considérer comme l'un des leurs. Toutes ces choses dont ils me parlaient, comme le ciel, le vent, les étoiles ou encore les arbres me semblaient abstraits. Mon environnement se cantonnait à une chambre et une salle d'eau, toutes deux capitonnées en blanc. Alors, bien sûr, je rêvais de découvrir ces choses de l'extérieur... Mais je n'en voulais pas à mes gardiens. Comment leur en vouloir de me priver d'une chose que je n'avais jamais connue?

L'histoire aurait pu s'arrêter là, s'il n'y avait eu cet évènement. Un jour, lors de ma seizième année, alors que je lisais un magasine, assis sur le trône, le mur de ma chambre vola en éclat.
Ne voulant pas jouer les indélicats dans cette situation, j'ajustais mon magasine, en contemplant les nouveaux venus avec des yeux ronds. En effet, au milieu de la poussière se tenaient deux personnes bizarrement vêtues. Le premier, accoutré d'une armure noire pleine de piques et de fanfreluches d'oiseau faisait face au second vêtu d'une armure émiettée argentée. Le second ayant l'air mal en point, je m'éclaircis alors la gorge, avant de leur annoncer:


_"Hum... Excusez moi, messieurs. L’hôpital se trouve ailleurs. Ici, c'est ma chambre."

Interloqué, le premier baissa sa garde, ce qui lui valu d'être cogné au menton par le second. Aussitôt, le corps du personnage de noir vêtu fut propulsé à toute vitesse, détruisant le mur à quelques centimètres de l'endroit où je me trouvais. Aveuglé par la poussière, je ne vis pas l'assaillant disparaitre à la suite de sa victime.

C'est donc ainsi que je pus finir mon affaire et, accessoirement, découvrir le monde extérieur.
Je fus d'abord extatique. C'était donc ça le vent? Et le ciel? Et le soleil!!! Puis, la curiosité me dévora et m'entraîna plus avant en dehors de ma coquille. Tout était nouveau pour moi. Les sons, les odeurs, les formes, les textures et les couleurs... Chacun de mes pas m'apprenait de nouvelles sensations. En mon for intérieur, je découvrais aussi de nouvelles émotions, comme l'excitation, le bien-être et la joie.

Alors que toute vie alentour s'éclipsait, je pris enfin conscience de ce qu'était la vie. À quoi bon vivre, si c'est pour rester séquestré à jamais? Pourquoi suivre un but qui m'a été imposé? Pourquoi vouer ma vie à des personnes que je ne connais pas et qui ne me connaitrons jamais?
A toute ces questions, je n'avais qu'une réponse: il était temps pour moi de me forger mon propre avenir.

Ainsi donc, je finis par errer au milieu de ruines de villes et villages, la plupart du temps fantôme, me nourrissant comme je le pouvais. Parfois, des hommes tentèrent de m'aborder, tantôt avec des armes, tantôt en bande, mais aucuns ne purent m'approcher à plus de deux mètres avant de s'effondrer dans des convulsions violentes. Une année s'écoula, emplie de solitude et de faim, mais riche en enseignements, avant que mes pas ne croisent celui d'un être étrange.

Vêtu d'un long poncho rouge et or qui lui cachait les jambes, il semblait attendre ma venue, assis contre un puit. La tête posée sur ses genoux, il m'observait d'un air songeur de ses yeux aussi rouge que des rubis. Sa chevelure blonde et hirsute lui arrivait à hauteur d'épaule et ses bras musclés enserraient son poncho autour de ses jambes.
Mon premier mouvement fut de l'éviter. Pourquoi devais-je lui imposer son destin? Mais la silhouette s'adressa alors à moi d'une voix rocailleuse:


_"N'aies crainte, Bogus... Je ne succomberait pas à ton don."

Interloqué, je restai coi un moment, avant de m'approcher de l'homme, en lui répondant d'une voix de ténor:

_"Bon... Bonjour... Comment connaissez vous mon nom? Qui êtes vous?"

Mon interlocuteur éclata alors d'un grand rire franc, avant de poser de nouveau les yeux sur moi, comme pour me jauger. Puis il reprit:

_"Mon nom a bien peu d'importance... Tout comme la raison pour laquelle je connais ton nom, mortel. Non... Ce qui importe, c'est le marché que je te propose: Soit mon bras sur Terre, et libéré de la peur de ton don, tu pourras vivre."

La proposition était tentante. Après tant de solitude et de morts... Mais le marché ne me semblait pas équitable. Pendant combien de temps devrais je le servir? Et qui était il? Ma liberté valait-elle ma servitude? Je sus alors quelle réponse lui donner:

_"Je décline humblement votre proposition, qui que vous soyez. Je n'échangerai pas mes chaînes contre d'autres chaînes."

Alors, au milieu d'un nouvel éclat de rire, l'étranger sembla disparaitre, avant d'annoncer:

_"Tu as réussi ton épreuve. Tu as su faire preuve de discernement. Si tu souhaite pouvoir maitriser ton don et te battre pour ta liberté, viens en Islande... Cherche le Royaume d'Umbrae... Je t'y attends."


Dernière édition par Bogus le Mar 1 Déc - 13:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://rpgssmondedestenebre.forumsgratuits.fr
Bogus
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Bogus de Hel en devenir.    Lun 5 Oct - 19:13



Voilà, j'ai terminé^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://rpgssmondedestenebre.forumsgratuits.fr
 
Bogus de Hel en devenir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour devenir partenaire
» Astuce pour devenir riche ou "moyen"
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Une quête pour devenir un pirate !
» Un jeu vidéo pour devenir chirurgien... virtuel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya: Le monde des ténèbres :: Cadre du rp. :: Présentations et armures disponibles. :: Présentations des personnages.-
Sauter vers: